*
top_left



Menu
affiche_g

Objectives

PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer

Journal 10/16
 

Autisme: une analyse de la recherche, de la pratique et des politiques
Savannah Dysard

The George Washington University, International Affairs, Global Public Health 

Je m'appelle Savannah, un étudiant de vingt et une ans aux États Unis. J’étudie à l’université de George Washington à Washington D.C.. C’est ma trois ans d’université et ma spécialité est le  développement  d‘international et le mondial santé publique. Pendant je suis un étudiant je travaille au Corps de la Paix dans le bureau des services de santé, je suis un volontaire pour le Croix Rouge, et je travaille pour un organisation qui travaille avec le soulagement de pauvreté l’internationale et domestique. 
Dernier semestre, j’ai étudie au Suisse. Pendant que j’y étais, j’ai écris un document de recherche sur un sujet que je pense c’est très importante. Le sujet est autisme. J’espère que mon article va commencer la discussion sur ce sujet. 

L’objectif de cette étude est d'explorer l'histoire, les innovations autour de l'autisme et les programmes offerts aux personnes atteintes de troubles du spectre autistique (TSA). Dans cette étude nous mettons en évidence le manque d'attention que l'autisme a reçu dans le monde entier et afficher le besoin de meilleurs programmes de diagnostic, d'éducation et de traitement. Seront discutés: la description de la maladie, les définitions et les typologies actuelles, ainsi que la stigmatisation passée.

En outre, cette étude mettra en évidence diverses spéculations présentées par les chercheurs sur les vingt dernières années. Du fait que les épigénétiques sont une nouvelle innovation dans le monde de la santé, seront abordés les épigénétiques environnementaux  comme facteurs possibles contribuant aux TSA.

Sont inclus certaines études de cas et des informations sur les effets de l'autisme sur les parents, les familles, et les sociétés. La dernière partie de cette étude analysera les systèmes et les programmes en Suisse et aux États-Unis. Seront aussi discutés des programmes mis en œuvre en Inde, en Espagne et en Afrique.

Les gouvernements doivent traiter l'autisme comme une priorité en travaillant à réduire la stigmatisation, à améliorer l'éducation et la formation des médecins, à améliorer les centres de diagnostic et à remodeler radicalement les programmes d'éducation pour les enfants atteints d'autisme.

Mots-clés: Troubles du spectre autistique (TSA), histoire de l'autisme, innovations autour de l'autisme, programmes offerts  

PDF Fichier Langue Taille 
 pdf Autism_an_analysis_of_research_practice_and_policies.pdf Anglais 305 ko
Approche systémique d'un processus d'automisation
Annie Lufungula Lokotolo


 
La thérapie familiale que je vais décrire se développe autour d’un problème d'autonomisation chez une patiente âgée de 35 ans, que je nomme Mérline, porteuse d'un retard mental léger ayant un lien très proche avec sa mère. La famille de Mérline vient d’un milieu défavorisée avec des bas revenus et surtout vivant dans un isolement social important, les échanges avec l’entourage étant excessivement pauvres.

La situation de cohabitation avec les parents est habituelle pour l'adulte avec retard mental. Ainsi la séparation de la famille, qui se présente au cours de l’évolution de l’adolescence à la jeunesse à l’âge adulte peut être vécue comme un moment extrêmement difficile dans la vie familiale. Dès lors de nombreux adultes avec un retard mental vivent avec leurs parents jusqu'au décès de ces derniers avec absence de tout processus d'autonomisation. Les parents voient leur enfant «adulte» parfois même comme un tout petit enfant, incapable de vivre en dehors de la sphère parentale.  Je vais donc présenter une situation clinique où une thérapie systémique a permis à une femme avec retard mental de s'individualiser, de s'autonomiser sans que cela soit perçu comme une menace pour le lien. 

Mots-clés: Thérapie familiale, retard mental léger, individualisation et autonimisation

PDF Fichier Langue Taille 
 pdf Approche_systemique_dun_processus_dautomisation.pdf Français 202 ko
Gestion de la frustration chez les parents d'enfants avec une grave déshabilité
Jain, N1, & Gunthey, R2
TEPSE & HEPSN, Jai Narain Vyas University Jodhpur
La recherche a été conçue pour étudier l'influence de la thérapie cognitivo-comportamentale sur la gestion de la colère et de la frustration chez les parents d’enfants avec une grave déshabilité intellectuelle.

Il a été donc administré à l'échantillon de parents la Picture Frustration Study by Pareek et.al (1968) un test quasi-expérimental pour les sessions de pré-post. La thérapie cognitivo-comportamentale adaptée a été mise en œuvre pour gérer le niveau de frustration et elle a été utilisée au cours des sessions qui ont été données deux fois par semaine pendant deux semaines. Chaque séance de CBT (Cognitive Behaviour Therapy) était de 45 minutes. Les résultats trouvés sur la base de l'analyse des observations faites ont révélé que les parents d’enfants avec une grave déshabilité intellectuelle qui avaient suivi le programme de formation en gestion de la frustration ont obtenu des scores avec des moyennes plus basses sur les catégories comme E ', E, I et a augmenté à score sur M, e et i. Leur GCR (Group Conformity Response)  a aussi augmenté de manière significative. Il révèle des attitudes améliorées des parents envers leurs enfants. Il confirme le rôle de la TCC dans l'amélioration du niveau de tolérance.

Mots-clés: thérapie cognitivo-comportamentale, gestion de la colère, parents d’enfants avec grave déshabilité intellectuelle

PDF Fichier Langue Taille 
 pdf Management_of_frustration_among_parents_w.ith_severely_i_ipdf Anglais 130 ko
enzymes

© Graphik & Design: Enzymes Consulting • Site: www.enzymes.ch • e-mail: daniel@enzymes.ch
Site optimisé pour Microsoft Internet Explorer version 5.5 et plus - Définition d'écran 1024*768

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail